Relèvement du minimum de traitement

Le décret no 2012-37 du 11 janvier 2012 tire les conséquences des dernières augmentations du salaire minimum de croissance (+ 2,1% au 1er décembre 2011 et + 0,3% au 1er janvier 2012) en relevant le minimum de traitement des fonctionnaires qui est porté à l’indice majoré 302 (indice brut 244), ce qui représente une rémunération mensuelle brute de 1398,35 €.

Par ailleurs, afin d’éviter que la hausse du minimum de traitement n’annule la progression du bas de la grille des rémunérations, des points d’indice majorés sont attribués, selon les grilles relatives aux Echelles 3, 4 et 5.

Notons, que les rédacteurs dans la Fonction Publique Territoriale, relevant de la catégorie B, devront voir leurs deux premiers échelons réévalués.

Cet exercice visant à toujours courrir derrière les évolutions du smic se traduit dans la fonction publique par un tassement et une smicardisation inacceptable !

FORCE OUVRIERE continue à revendiquer l’ouverture immédiate de véritables négociations salariales de la fonction publique basées sur l’augmentation de 5 % de la valeur du point d’indice et, l’attribution de 44 points pour tous comme premier rattrapage à une politique entêtée depuis 10 ans de décrochage de la valeur du point d’indice par rapport à l’évolution des prix.

FORCE OUVRIERE revendique également la refonte totale des grilles indiciaires.

sources : FO Services publics et Services de santé 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Syndicat Force Ouvrière Département Ardèche © 2017 -  Hébergé par Overblog